Rues et places médiévales

Rue Principale

Les avant-toits, pour certains doubles et pour d’autres simples, dépassent de ses maisons à encorbellement sculpté et aux balcons en fer forgé exhibant des blasons.

Prenez le temps d’observer les maisons aux nos 22, 24 et 26 ; l’Hôtel de Ville de style baroque (1735) au no 20. Puis, au no5, la maison de Casadevante, où furent négociés les termes de la trêve du Siège de 1638 ; au no8 la maison Zuloaga, palais du comte de Torre- Alta, où se trouvent les Archives et la bibliothèque municipale ; et la maison Iriarte (entrée côté Rue Tiendas, no2) dont les colombages des façades et les modillons en bois attirent l’attention. Enfin, la maison Ladrón de Guevara (no2), est unique en son genre avec sa façade en brique bleue.


La rue Juan de Laborda

On y trouve l’hôtel particulier des Eguiluz où, d’après la croyance populaire, furent logés Jeanne Ire, dite Jeanne la Folle (Juana la Loca), fille des Rois Catholiques, et Philippe de Habsbourg, dit Philippe le Beau (Felipe el Hermoso), lorsqu’ils s’arrêtèrent à Hondarribia en 1502, alors qu’ils se rendaient de Bruxelles à Tolède pour être proclamés princes héritiers du trône de Castille.


La place d’Armes

Servait à la garnison dans l’exercice des armes, et à la ville pour les déclarations publiques, les réceptions, les corridas et autres fêtes populaires.


Place de Gipuzkoa

En face de la Maison Eguiluz, un passage conduit jusqu’à la Place de Gipuzkoa, récemment construite et qui est devenue, grâce à son charme, le cadre idéal pour la production de spectacles et concerts.


Rue et Place del Obispo

L’une des plus anciennes rues d’Hondarribia. Elle porte ce nom depuis le XVIème siècle. A l’un des ses bouts se trouve la Maison-Tour Urbaine de Palencia, appelée aussi “Echevestenea”. Dans cette maison est né Don Cristóbal de Rojas y Sandoval, Archevêque de Séville, Chapelain de Charles-Quint et protecteur de Sainte Thérèse. La ville d’Hondarribia a consacré un monument à son fils illustre en face de sa maison natale, sur la Place qui porte son nom.


La rue Pampinot

Est une rue dont les maisons sont intéressantes de par leurs rez-de-chaussée en pierre de taille et leurs ouvertures déprimées. Les étages supérieurs s’avancent sur la rue, de sorte que les rez-de-chaussée ont une surface inférieure aux étages supérieurs. On remarque au no16 la maison Rameri, siège de l’Association des Amis de l’Histoire de Hondarribia et futur musée de la Cité.