Irugurutzeta

Aiako Harria a été un bassin minier important dès l’ ge de Fer, exploité par les Romains, puis durant le Moyen ge, l’ ge Moderne et l’époque contemporaine. À partir du XIXe siècle, et surtout au début du XXe, l’exploitation des mines dans les montagnes d’Irun est à son apogée. Au début c’était l’oxyde de fer qui en était extrait, puis, celui-ci se raréfiant, on construisit des fours de calcination pour exploiter le carbonate de fer.

Le site de Irugurutzeta représente la plus importante batterie de fours de Gipuzkoa et l’une des plus importantes du Pays Basque. Elle est tenue pour être l’un des exemples les plus représentatifs du patrimoine industriel de notre territoire : un véritable monument historique. À l’origine il y en avait onze mais il n’en reste plus que neuf.

Malgré leurs différences apparentes extérieurement, ils avaient la même fonction et les mêmes caractéristiques : une énorme chambre de calcination alimentée par en haut et des bouches en bas pour l’évacuation. 

Après calcination, le minerai de fer était chargé dans des wagonnets qui prenaient la direction de la gare de Kostorbe, dans le quartier Mendibil à Irun.  De là, il était transporté à Hendaye (pour être ensuite acheminé vers d’autres régions de France, telles que Bayonne ou les Landes, et même d’autres pays comme la Belgique, l’Allemagne ou l’Angleterre), et vers les ports de Pasajes, Bilbao…Sa destination finale c’étaient les Hauts Fourneaux.


Remontez le temps grâce à la nouvelle appli

Visez avec votre portable les différentes images que vous trouverez sur chacun des panneaux le long du parcours et profitez de la réalité augmentée. Vous en saurez ainsi beaucoup plus sur ce lieu

L’application TIR (Tour Irun Rome)

L’application TIR (Tour Irun Rome) propose un itinéraire à suivre à pied à travers les rues d’Irun pour découvrir l’ancienne ville romaine d’Oiasso qui se trouve dans le sous-sol, sous les pieds de ceux qui la visitent.